Images Magazine, Arnaud Brunet et steack tartare

Hier, mon pote Arnaud Brunet me cueille pour déjeuner à la sortie de mon rendez - vous à la revue Images Magazine où je suis allée montrer mon diptyque sur le camp de concentration de Rivesaltes (66) à la redactrice en chef, Sophie Bernard.
Je tenais à attirer son attention sur la série en couleurs "Je me souviens de vous" avant les deux expositions de Septembre.
Nous nous étions déjà rencontrées à l'occasion de mon exposition au Petit Palais, lors de la réouverture du musée, mais c'était il y déjà.
Sophie Bernard est une jeune femme compétente et charmante, qui reçoit avec beaucoup d'attention. c'est donc un rendez - vous auquel je me rends plutôt avec joie qu'avec appréhension, même si je n'écarte pas l'idée qu'elle puisse ne pas aimer mon travail, ce qui est toujours possible, n'est pas?! Donc, au sortir d'Images Magazine, mon pote Arnaud et sa moto.
Dieu, qu'il est agréable d'avoir des amis beaux, tendres et talentueux! Celui là en est un.


© BRUNET ARNAUD/Galerie W/GAMMA/Eyedea Presse

Nous nous attablons devant un tartare et un coup de Brouilly pour échanger les dernières nouvelles.
Etre avec Arnaud se résume à peu près inmanquablement à plonger en apnée dans une discussion photographique. On reprend son souffle en le quittant. L'embrasser en le quittant c'est être remontée à la surface. La plupart du temps c'est pour ça que je l'aime.
Comme il est photographe de presse et moi pas et qu'on se voit somme tout assez peu, on a toujours largement à se raconter.


© BRUNET ARNAUD/Galerie W/GAMMA/Eyedea Presse

On a des discussion qui n'interessent quasiment personne ; on peut rester une heure à parler des mérites comparés des focales fixes et des zooms, c'est dire. Heureusement que le tartare est servi déjà froid.
En apparence, vous ne trouveriez pas plus différents que nous; en réalité, nous nous ressemblons beaucoup, nous sommes des photographes. Je veux dire, habités par la photographie, comme Thérèse par Jésus, follement attachés que nous sommes à ce pain quotidien, que son goût dans notre bouche soit exquis ou amer.
Après le tartare, nous partageons un moelleux au chocolat médiocre ; qu'importe, puisque mon pote est talentueux, tendre et beau !

Splendeurs et misères de l'impression

Enfin livré le retirage des cartes de correspondance que j'ai réalisées pour la comédienne Stella Yaël, avec leurs vraies couleurs et pas comme si elle avait été photographiée dans le fond de l'océan! C'est un soulagement. Fichiers numériques ou pas...ça s'apparente toujours un peu à la loterie, non?!

Séance photos avec la comédienne Agnès Sourdillon

Hier après - midi, retrouvailles avec Agnès Sourdillon pour faire des photos. Nous constatons que nous nous connaissons depuis dix ans...
C'est toujours un moment à part dans ma vie de photographe de travailler avec Agnès. Elle fait partie de ces personnes rares qui se sont trouvées. A la fois aigüe,fragile et d'une sensibilité extème,elle a une grâce émouvante comme peu de femmes que je connais.
Un si beau talent allié à une si parfaite simplicité. J'essaie juste d'être une photographe attentive. Elle est, pour moi, une incarnation du meilleur du théâtre contemporain et la voir me rappelle le plaisir que j'ai eu parfois à être, il y a longtemps maintenant, photographe de théâtre pour la presse.
La belle brassée de fleurs des champs qu'elle m'offre enchante la maison aujourd'hui...


Agnès Sourdillon sera à la Cour d'Honneur du Palais des Papes pour le Festival d'Avignon 2007 dans la pièce de Valère Novarina "L'Acte inconnu" du 7 au 12 Juillet. Relâche le 9.

Visite à l'Atelier Fresson

Ce matin, petite expédition à Savigny sur Orges pour récupérer 2 tirages chez Fresson. Evidement, ils sont de toute beauté.
Amoureux de la photographie, il faut être allé une fois au moins dans ce haut lieu du tirage argentique, avoir confié une fois son travail entre leurs mains de magiciens.
Quiquonque a pris le RER C, s'est un peu perdu à la sortie de la gare, a traversé tout le village à pieds en demandant aux passants ignorants un peu d'aide quant à la direction à prendre, a grimpé la rude petite côte, cherché des yeux le numéro sur cette maison anonyme sauf pour les initiés, a sonné, poussé le portail le coeur battant devant Monsieur Fresson père, qui attend en haut des marches, pour finalement parvenir dans l'obscurité fraîche l'été ou légèrement humide l'hiver, pour venir donner son travail à tirer ou récupérer des tirages à nuls autres pareils s'en souvient toute sa vie!
Tant qu'à y être, et puisque la ballade nous avait pris la matinée, nous avons déjeuné sur place en terrasse à l'ombre des arbres...

Séance photo avec Nicolas Stavy

Hier après - midi, entre deux averses, très agréable prise de vues avec le talentueux jeune pianiste Nicolas Stavy, à l'occasion de la sortie, en septembre, de son nouveau CD Chopin.

Ceux qui, comme moi, ont eu la chance de l'entendre aux Bouffes du Nord, se souviennent certainement avec émotion de son interprétation des Nocturnes... Les photos bientôt sur mon site !


Nicolas dans sa 4 L au moment du départ.

Rencontre avec l'écrivain Claude Delmas

Ce dimanche j'ai eu le grand plaisir de faire la connaissance de l'écrivain Claude Delmas et de son épouse Catherine au Musée-Mas Génégals dans les corbières. Ils avaient très gentiment accepté de me recevoir et de regarder mon travail photographique sur le Camp de Rivesaltes. Leur accueil a été extrèmement attentif et charmant et j'ai été très touchée du temps qui m'a été accordé.

C'était un vrai bonheur de partager ces moments avec un homme aussi talentueux, cultivé et généreux ; et j'ai trouvé qu'ils formaient, avec sa femme, un couple exquis.

Je vous recommande vivement la lecture son dernier ouvrage, "L'Absolue sécheresse du coeur" aux éditions du Trabucaire.

Le Mas Genegals est un très bel endroit près de Vingrau où son organisé chaque dimanche d'été des exposition, des concerts et des rencontres sur des thèmes divers.

Déjeuner avec Dominique Gaessler


Aujourd'hui j'ai déjeuné avec Dominique Gaessler qui m'a montré quelques unes de ses dernières éditions et en particulier le magnifique livre de Jean-Christophe Béchet "Vue n°0" dont il me fait cadeau.

Je reste émerveillée devant ce livre et l’édition mat.

Je recommande ce livre à tous les amoureux du livre et de la photographie, il ressemble à un Moleskine, on s’en sent tout de suite très proche.

Enfin un blog

Pour répondre aux demandes répétées, enfin un blog.

Je vous promets de m'en occuper bientôt.


Autoretrato con mi amor.
Barcelone 2007 - Esperando hacer las fotos de Lluis Claret