Arrivée ce matin à l'aube, avec le gros sac qui scie l'épaule,sans doute plein de sable et de coquillages, de linge sale, de livres à lire et de livres lus, de polaroïds, de bricoles chinées...et les dizaines cartons d'invitations des nouvelles expos, pas encore partis.
Complètement en retard, je suis!
Heureuse de retrouver la maison après six semaines d'abscence,même si mon compagnon me manque, lui qui est toujours à Barcelone. Alors, je passe l'après-midi sur le balcon dans une flaque de ce beau soleil dominical, à rédiger des adresses, écrire un petit mot pour chacun de ces fichus cartons, un verre de jus de fruits frais à portée de la main et Compay Secundo qui fredonne.

Demain, journée à la Chambre Noire avec Guillaume Fleureau ; nous mettrons les bouchées doubles pour finir les tirages à temps pour le contrecolleur. Il reste tant à faire d'ici le 12!