Fin de la trêve des confiseurs

Après quelques journées traditionnellement consacrées aux fêtes de Noël en famille, ce soir reprise des activités photographiques.
Je reprends le harnais - l'avouerais-je - sans enthousiasme excessif, afin d'aider mon élève Gersende Mathieu à finir à temps des tirages destinés à une exposition dont les dates ont été fixées de manière légèrement optimiste.
Mais comme on dit "quand le vin est tiré, il faut le boire" ; aussi maintenant ne nous reste-t-il qu'à faire de notre mieux...
Devant l'urgence, je fais ce que je m'étais promis de ne plus faire, je mets la main à la pâte.
Difficile de savoir à chaud si, pédagogiquement, ce n'est pas contestable mais - la salle est grande, il y aura sûrement du monde, l'occasion est trop belle pour la laisser passer - si je sais des choses susceptibles d'améliorer un résultat, suis-je censée les garder par devers moi ?
C'est l'éternelle question : si le gamin tend les doigts vers la flamme doit-on l'arrêter ou le laisser se brûler au prétexte qu'on ne connait que ce qu'on éprouve et que, sur le fond, rien de l'expérience humaine ne se partage réellement ?
Avec un vernissage° fixé au 17 janvier qu'on me pardonne d'avoir choisi de parer au plus pressé (soutenir mon élève à fond) et d'y réfléchir plutôt ultérieurement.


© Gersende Mathieu

Mon Caire, expositon photographique de Gersande Mathieu
Centre Culturel d'Égypte à Paris
111, bd Saint-Michel
75005 Paris.

Vernissage lundi 17 janvier 2011 de 18h30 à 20h30
Du lundi 17 au vendredi 28 janvier 2011

Contes d'hiver

Ces jours-ci, le matin, je m'en vais travailer à petits pas hésitants.

Comme beaucoup je ne raffole pas de la neige sur Paris, patauger dans boue me lasse assez vite ; on n'est plus équipé, plus de troïkas, plus de luge pour les éclats de rire, les couvertures en peau de loup se font rares et le temps passé devant le samovar à parler de littérature entres amis chers semble s'être enfuit au siècle dernier.

J'aimais bien les hivers à Budapest.


La revanche au printemps prochain, Sacha.

Dimanche avec A.

Juin à Porto

Il y a des périodes comme ça, pas trop souvent non plus, où les astres semblent plus favorables, où l'énergie, la somme de travail et l'obstination déployées jour après jour semblent trouver enfin leur récompense ; donc avant l'exposition à Barcelone galerie Kowasa en novembre 2011, j'aurai le grand plaisir d'exposer Une Femme Française en Orient à la galerie Adorna Coraçoes de Porto (Portugal) durant le mois de Juin 2011.

Vernissage à Porto samedi 4 Juin dans l'après-midi.

De Barcelone

Matinée fructueuse. Notre rencontre avec Hubert de Wangen de la Galerie Kowasa débouche sur une exposition d'Une Femme Française en Orient en novembre 2011.
Que ceux qui trouvent que c'est un peu loin se réjouissent, ils pourront voir une dizaine d'images présentées à la Galerie Hartmann à partir du 16 décembre et ce pour un mois.
Voila qui suffit à me mettre de bonne humeur pour la journée.
Le soleil nous accompagne, il fait doux et tiède comme un printemps tardif.

Galeria Hartmann c/ Sta Teresa 8 - Barcelona

Petite annonce

A saisir :
Photographe passablement harassée par la vie d'artiste échangerait petits tirages exquis contre col en renard, bijoux, gramophone, sac rouge, cachemires, thé royal au lotus, villégiature en bord de mer et autres nécessaires frivolités.

Vous pouvez me contacter moi au 06.19.26.88.03 ou par mail contact@flore.ws