L'atelier de L'Oeil de l'Esprit ouvre une section Photo-Reportage

Une petite jeune femme, charmante par ailleurs, s'adressait à moi l'autre jour en commençant sa phrase par "toi qui n'aimes pas le reportage".
C'était assez troublant comme à priori et c'est si mal me connaitre.
C'est ignorer par exemple que Robert Capa est mon photographe préféré.

Puisque les actes valent mieux que les mots, je suis particulièrement heureuse d'annoncer ici que j'ai pris le pari d'ouvrir dès septembre une section Photo-Reportage au sein de l'atelier de L'Oeil de l'Esprit.
Cette décision n'est évidement pas étrangère à ma rencontre avec Darryl Evans de l'Agence VU' et c'est lui qui sera en charge de cette nouvelle aventure photographique.
Si, à première vue, ces cours semblent éloignés de la vision de la photographie que nous nous sommes attachés à transmettre, qu'on se rassure, ils resteront strictement fidèle à l'esprit pédagogique que nous avons affirmé jusqu'ici : cours particuliers, en binômes ou par petits groupes, accent mis sur le n&b et l'argentique, attention portée à l'écriture, quête photographique, exigence, bienveillance et écoute.


© Darryl Evans/Agence VU'

L'idée étant cette fois encore de favoriser la transmission maitre-élève en permettant une relation privilégiée entre un professionnel en activité, ici en l’occurrence un reporter fameux, et les personnes qui souhaiteraient justement acquérir des connaissances dans son domaine.

Comme dans les autres cours de l'atelier, il s'agira d'un enseignement bâti sur mesure en fonction du niveau et des ambitions de l'élève (toutefois il sera expressément demandé à celui-ci de posséder au moins un réflex 24x36 et d'en maitriser les rudiments).
Comme dans les autres cours également, il y aura au menu, selon les nécessités, histoire de la photographie, lecture de planches-contact en solo ou comité réduit, travaux dirigés en extérieur par petits groupes, développement et tirage en chambre noire, aide et suivi de projets personnels ; pour être fidèles à notre conception de ce qui peut ou non se transmettre durant une prise de vue faite en groupe, les élèves réaliseront l'essentiel de leur travail personnel, seuls, entre leurs rendez-vous à l'atelier.


© Darryl Evans / Agence VU'

Les élèves de Darryl Evans pourront, s'ils le souhaitent, accéder aux cours donnés par les autres enseignants, soit ponctuellement soit en parallèle, cette liberté étant valable également pour les élèves inscrits en photographie artistique (on ne sait plus comment dire) qui seraient désireux d'élargir leur pratique et/ou leurs connaissances en s'initiant au photo-reportage.

Ouverture de la section : 5 septembre 2011
Langues : Français, anglais
Tarifs pour des cours particuliers hebdomadaires : 65 euros / 2h et 100 euros / 3h
Renseignements et prises de rendez-vous :
Flore - responsable pédagogique - 06 19 26 88 03 ou flore@oeil-esprit.com

Violoncelles à l'abbaye – Bientôt la fin

L'abbaye de Fontfroide appartient à une même famille depuis le début du siècle dernier, elle a toujours été habitée depuis et il faut rendre cette justice aux propriétaires qui s'y sont succédés qu'elle a était rénovée avec beaucoup de soin et infiniment de goût.
Aujourd'hui, quelques images de ce lieu fantastique dans lequel nous avons le privilège de vivre depuis une semaine.



Des centaines de touristes y passent chaque jour ce qui en perturbe forcément la quiétude néanmoins nous en profitons encore largement matin et soir lorsque l'heure des visites est terminée et en journée car elle est immense et la plupart des salles dans lesquelles nous évoluons ne sont pas accessibles au public.
Par contre, pour flirter dans la roseraie mieux vaut attendre la nuit tombée.



Samedi dernier au matin, nous arrivions avec pas mal de questions sur ce qui nous attendait et, pour Adrian surtout, pas mal de pression.
D'ailleurs, je dois l'avouer, c'était plutôt inhabituel et agréable pour moi de travailler sur un projet où la pression pèse sur les épaules de quelqu'un d'autre !
Ce matin, une semaine plus tard exactement, nous avons si bien avancé que je peux bénéficier d'un vrai moment de tranquillité pour écrire et qu'une caméra sur la répétition de l'ensemble de violoncelles suffit au lieu des deux habituelles.

La liste des plans à ne pas oublier s'est réduite à peau de chagrin et peu de participants sont encore passés au travers des mailles du filet de l'interview, nous pouvons parler sans devoir toujours interrompre la conversation par tu as pensé à ? et tu n'as pas oublié de ?
Ce qui est bien agréable.



J'ai beaucoup aimé cette expérience d'image qui bouge même si, pour le coup, elle me donne surtout des envies d'en apprendre davantage - trop tard maintenant pour faire une formation de chef op. ou de cadreur, dommage - et travailler ensemble, avec Adrian, est une habitude de longue date toujours très positive, que nous soyons sur un de ses projets ou sur un des miens.



Fréquenter Lluis Claret qui est un excellent pédagogue durant les master- classes et peut-être plus encore l'écouter pendant les interviews que nous avons filmées a été très enrichissant pour moi et j'espère en avoir appris quelque chose, quand à ma connaissance du répertoire pour violoncelle seul ou violoncelle et piano, elle a fait un bond en avant fulgurant.
Et j'ai aussi réussi à faire quelques photos sympas durant ce séjour.
Néanmoins, maintenant que nous avons l'esprit un peu plus libre, le mien se tourne vers Arles, la photographie et mes potes et mes grandes copines que je vais retrouver là-bas pour voir et parler de photographie jusqu'à plus soif.
Et faire la fête, naturellement.