"Egyptopédie" à la Galerie 127 de Marrakech

Exposition "Egyptopédie" avec des photographies de FLORE, Scarlett Coten, Denis Dailleux et Sarah Moon.


© A. - L'accrochage


© A. - Juste avant le vernissage


© A. - Le vernissage

Mon petit bonheur du jour


© Ingrid Milhaud / Atelier L'Oeil de l'Esprit 2011

Je regrette de n'avoir pas une seconde de plus aujourd'hui pour parler de cette jeune femme, de son travail, ni de notre rencontre.
Bientôt, j'y reviendrai sans doute.

Clin d'oeil et dernières nouvelles du front

Très heureuse de découvrir enfin hier soir le nouveau blog de Jean-François, de retrouver son esprit vif, ses centres d'intérêt multiples, ses engagement divers et cet humour qui enchantait mes mercredi à l'époque où j'avais la chance de l'avoir comme élève ; l'élève est devenu plus rare - partagé par d'autres violons d'Ingres - mais j'ai gagné un copain, ce qui est pas mal non plus.
Donc, aujourd'hui, l'autoportrait qui illustre ce billet est un petit clin d'oeil à son billet d'hier et par conséquence aussi mon modeste soutien à la jeune blogueuse égyptienne Aliaa Almahdy .



Le reste de mon actualité est moins ludique ; il s'agit de terminer à temps - pour pouvoir quitter Paris avec - les tirages qui doivent être montrés à Marrakech à partir de mardi prochain.
Comment dire ? Si je n'avais pas une confiance absolue en Guillaume Fleureau, mon tireur, je serais carrément paniquée.
Là, je suis juste raisonnablement stressée.



Pour ceux qui seraient tentés de nous faire un petit signe d'amitié, A. et moi serons à Marrakech du dimanche fin de journée au jeudi fin d'après-midi.

Égyptopédie
Photographies de Denis Dailleux, Flore et Scarlett Coten
Galerie 127
127, avenue Mohammed V
Guéliz - Marrakech

Vernissage mardi 29 novembre 2011
Exposition du 29 novembre 2011 au 15 janvier 2012

L'Egypte de Flore dans Afrik.com - Les joies de la presse



Un bel article de Nassira Bellamine dans Afrik.com nous récompense Adrian Claret-Perez et moi-même de l'énergie dépensée pour Fotofever.
Après toutes ces années de complicité et de taudis partagés, nous voici enfin réunis dans un même article, ce qui nous fait grandement plaisir, comme on peut imaginer.
Mes lecteurs les plus fidèles pourront repérer une ou deux petites coquilles qui se sont glissées dans le texte ; ainsi, il faut lire que "Sabah el Nour est la série de photographies prises en Egypte qui a fait l'objet d'un documentaire projeté à l’espace Pierre Cardin, à Paris (...)" car c'était ma série ''Une femme Française en Orient'' qui était exposée par la Galerie 127.



L'exposition de Sabah el nour organisée par la Galerie 127 à Marrakech commencera seulement le 29 novembre...mais nous aurons l'occasion d'y revenir.

Fotofever vue de ma fenêtre


© Carolle Benitah

Au sous-sol, rires féminins en cascade et accrochage soigné sur fond lilas, vous tombiez nez à nez avec la Galerie 127.
Au rez-de-chaussé, vous aviez à peu près autant de chance de me rencontrer guidant tous mes visiteurs vers mon coup de coeur absolu, la série exquise et techniquement éblouissante de Ryuji Taira à la galerie Wada Garou.


© Ryuji Taira

Au 1er étage, vous pouviez sans vous tromper reconnaitre le travail de mon élève -Isabelle L. - qui montrait sa petite série Anamnèse réalisée en cours en 2009 ; assez de ventes et de compliments pour satisfaire l'élève et le maitre.

Dernières nouvelles en gros, en vrac et en résumé

Donc demain auront lieu à la fois les vernissages de Paris-Photo et de Fotofever qui donneront le signal d'une orgie photographique possible pour tous ceux que ça intéresse et signifieront pour moi une fin de semaine assez intense.
Mes lecteurs habituels savent déjà que, dans le cadre de Fotofever, la Galerie 127 montrera une série inédite de mes photographies du Maroc, ce qui sous entend que je serai présente sur le stand jeudi à partir de 18h-18h30 - en fonction de l'heure à laquelle je parviendrai à quitter mon cours avec Ingrid - et vendredi de 10 à 14h ; heure à laquelle je partirai certainement en courant un sandwich à la main retrouver Adrian Claret à Révélation 5 dont L'Oeil de l'Esprit est partenaire cette année et où je donnerai deux heures de lecture de portfolios gratuites (ne rêvez pas trop, c'est complet pour nous tous) ce dont je n'avais pas eu le temps de vous informer jusqu'ici.
Adrian, lui, sera disponible pour rencontrer le public et expliquer le nouveau cours mis en place à l'Atelier De l'Iphone au réflex numérique -Tournage et montage.

A la suite de quoi nous repartirons probablement à l'Espace Pierre Cardin retrouver mes petits camarades de la Galerie 127.
Samedi, des engagements antérieurs me retiendront loin de Fotofever jusqu'à 19h. Je ferai alors un saut au stand avant de rejoindre l'auditorium à 20h30, horaire prévu pour la projection L'Egypte de Flore documentaire qu'Adrian Claret-Pérez a consacré à la réalisation de ma série Sabah el Nour.
Nous serons présents tous les deux pour une rencontre avec le public.
A ceux qui se désoleraient d'avoir pris d'autres engagements pour leur samedi soir, j'ai le plaisir d'annoncer qu'une séance de rattrapage est prévue dimanche à 12h45.
Je suis réellement très heureuse de cette nouvelle diffusion qui me rappellera un beau moment de complicité et me fera, exceptionnellement, voyager d'Alexandrie à Port-Saïd sans l’inquiétude d'avoir de bonnes photos à faire.
J'en profite, enchainement facile, pour vous annoncer que la Galerie 127 exposera un extrait de Sabah el Nour à partir du 29 novembre prochain, dans ses murs à Marrakech (partager les cimaises pour l'occasion avec Scarlett Coten, Denis Dailleux et Sarah Moon triple mon plaisir comme on imagine).

Escapade à Cancale

J'avais, certains s'en souviennent peut-être, fait cet été l'acquisition d'un Brownie Target Six-20 (appareil charmant quoique légèrement désuet).
Cet achat, à priori anodin, s'est transformé mystérieusement en une sorte de petite boulimie, tant et si bien que les semaines suivantes, j'étais presque prête à acheter toutes les box qui se présentaient au fil des divers vide-greniers.
Un dimanche, aux Batignolles, A. et moi, sommes tombés sur un Brownie Junior qui contenait encore son film, un Kodacolor II.
Bonheur enfantin.

Comme annoncé précédemment, nous partons pour la Toussaint quelques jours en amoureux sur la Baie du Mont Saint Michel.
Dimanche, plateau de fruits de mer à Cancale et photos sur la plage avec Brownie Junior des années 40 - version Art Déco - et Kodacolor II périmé depuis les années 70.
J'ai le plaisir de partager avec vous les résultats de ce moment de joie pure :




© A.

Comme on peut remarquer, une appréciation optimiste de ce qui apparaissait dans le viseur et nous voilà tous les deux sans pieds...