Grande Lessive de mars 2011

Ce matin, avec un temps splendide, très agréable accrochage du fil de L'Oeil de l'Esprit pour la Grande Lessive.


© Adrian Claret

De gauche à droite, Jean-Marc Lanusse, Jean-François Vallet, moi-même et Delphine Amoros.
On n'aperçoit ni l'autre moitié de l'accrochage, ni notre grand copain Julien Lambert, venu lui aussi aider au montage, parce qu'à l'heure de la photo il venait de repartir sollicité par ses obligations professionnelles, ni A. qui s'est sacrifié derrière l'appareil.

De 12 œuvres en mars 2010 pour notre premier fil à 44 en mars 2011, cette nouvelle édition me récompense joliment de l'énergie que A. et moi avons dû mettre en jeu pour la mener à bien.


© Adrian Claret (environ la moitié du fil)

Quel plaisir de pouvoir annoncé que nous avons manqué de place et de pinces ; voilà qui me confirme dans mon projet d'accrocher en octobre aux grilles du square des Batignolles si la mairie de XVIIeme nous y autorise.
Pour ceux qui n'étaient pas présents, il est difficile d'imaginer la joie et la reconnaissance des habitants de la résidence et l'intérêt des passants flânant par cette belle journée sur un boulevard d'ordinaire tristounet et découvrant de petites images qui volettent dans la brise tiède.
Si j'ai parfois eu des doutes sur la participation de L'Oeil de l'Esprit à une future nouvelle édition, cet accueil simple et enthousiaste ajouté à la quantité croissante de participants les ont balayés dans l'instant.

Je crois qu'il est finalement assez simple d'organiser un petit évènement à Paris s'il y a de l'argent en jeu et/ou un possible gain de notoriété, c'est à peu près à la portée de n'importe quel professionnel ambitieux et travailleur, mais réunir des dizaines de personnes autour d'un petit projet éphémère est encore une autre histoire.
Ici, c'était aussi, je le sais bien, une grande histoire d'amitié, de sympathie, de rencontres, de jeu partagé et peut-être d'utopie.
Comment ne pas en être touchée ?

Je tiens donc à remercier chacun en particulier pour sa participation car c'est évidement la somme de ces talents généreusement mis à disposition qui a fait le bel étendage de cette année et j'ai été heureuse de chaque œuvre reçue pour des raisons particulières.
Qu'on me permette d'avoir une pensée toute particulière pour mon pote Arnaud Brunet qui, en partance dimanche pour couvrir les évènement de Libye, s'est tout de même arrangé pour me faire parvenir les trois photos de l'Agence NEUS.
Un grand merci à Elsa qui a gentiment servi de messagère.


© Adrian Claret (et de gauche à droite : Doriane François, Arnaud Brunet, Marie-Noëlle Leroy, Louise Narbo).

Étaient réunis aujourd'hui :
Le collectif L'Oeil de l'Esprit - Louise Narbo, Christian Mc Manus, Adrian Claret et moi-même.
L'Atelier Photographique de L'Oeil de l'Esprit (en commençant par les professeurs) - Marie-Noëlle Leroy et Marie Accomiato, Jean-François Vallet, Isabelle L. Gersende Mathieu, Sandra Malecot, Elisabeth Laville, Julien Sebban, Ethel Soudry, Kristell Agaesse, Doris, Agnès Grange, Delphine Amoros, Enrico Vietti, Nohemy Adrian et Clémence .
Les reporters de l'agence NEUS - Arnaud Brunet, Olivier Laban-Mattei et Jean-Luc Luysen
Les peintres - Bernard Le Roy, Olga Gimeno et ses élèves Henriette Costes , Marine Benjelloun, Murielle Schroetter, Claire Sagau
Hors les murs - Olivier Guitard de Nantes, Francis Auboyneau de Bruxelles, Denis Marcheray de Marseille, Doriane François de Nîmes, Clément Lanusse de New-York.
Les potes (étant entendu que certains peuvent se retrouver dans les lignes ci dessus et ci dessous !) - Anita et Julien Lambert, Marion Roux, Remy Weité, Le Gros Monsieur.
La benjamine (11 ans) - Paloma Lanusse.
Hors catégorie - Jean-Marc Lanusse et son aérienne et délicieuse sculpture de métal, Clément Mao-Takacs et sa partition originale manuscrite pour violoncelle.
L'inconnu du jour - Jean-Paul Persigout
L'invitée du jour - Katya Legendre

En fin de journée, le jeu continue et de petits échanges s'effectuent au moment du décrochage, c'est une de ces heures précieuses où la vie est telle que je la rêve.
Nous avons fabriqué du beau, nous l'avons offert et nous en avons reçu, l'argent n'avait pas de valeur et nos talents n'avaient pas de prix.

On se retrouve en octobre ?

Vous pouvez trouver un autre regard sur notre Grande Lessive sur le blog de Spei

Saisons indiennes

A ceux, nombreux, qui m'ont contactée ces derniers jours à la suite de mon billet sur Marie Accomiato, pour me demander s'il existait une publication où voir mieux son travail en attendant une prochaine exposition, j'ai le plaisir de répondre oui.



Elle s'est consacrée durant plusieurs années à une série sur l'Inde et une partie de ces photographies a été réunie dans un livre paru aux Editions Ci Vediamo.
Un long texte de l'écrivain-voyageur Elisabeth Foch les accompagne.
Cet ouvrage datant de 2007, il est encore possible de se le procurer sur Amazon et chez l'éditeur en écrivant au mail suivant ed_civediamo@yahoo.fr.

Ceux qui ont la chance de fréquenter Marie au sein de l'Atelier ou qui souhaiteraient posséder un exemplaire dédicacé peuvent l'obtenir directement d'elle ou par mon entremise, en le demandant à l'une ou à l'autre.

Vernissages ce soir et autres actualités photographiques

On me trouvera ce soir vers 18h 30 au vernissage de la Galerie Corcia, heureuse d'être rentrée à Paris à temps pour découvrir le nouveau travail de ma copine Louise Narbo.
Et comme il ne saurait être question pour nous de manquer celui mon pote Hector Olguin à la Galerie Octobre, ce sera une soirée très très photographique.
Ceux qui veulent m'y retrouver sont les bienvenus.

PS : J'espère qu'il n'aura pas échappé à ma bande de louveteaux que Paris Photo démarre demain mercredi, sous le signe de la photographie de l'Est ; pour ma part, ayant cours avec Gersende, j'y serai jeudi en fin d'après-midi...
Et vous ?!

A découvrir dimanche 3 octobre

Dans la série des petits évènement qu'il me tenait à coeur d'annoncer durant cette rentrée et que je ne parviens à signaler qu'en dernière minute faute de temps, le Festival des Arts Losserand tient une place privilégiée parce que j'ai beaucoup de sympathie pour deux des exposants Virginie B. et Jean-François Vallet.
Ce dernier ayant été mon élève l'an dernier, j'aurai naturellement plaisir à retrouver des images que je connais déjà et ma curiosité s'intéresse vivement à celles qu'il a faites sans moi.
Il montrera, je pense de beaux petits tirages noir et blanc en argentique et quelques polaroïds originaux.
Ladite curiosité étant également fort piquée par le travail de Virginie B. que je ne connais pas encore (le travail).

© Jean-François Vallet

A. et moi serons leur ferons donc demain sans faute (dimanche 3 octobre), une petite visite d'amitié en milieu d'après-midi
Nul doute qu'il y aura d'autres talents à découvrir par la même occasion...
Je vous invite à profiter de la douceur exceptionnelle du temps sur Paris pour aller vous balader jusque dans le XIV°.

Stand N° 32
Juste à côté du Métro Pernety
Dans la rue Losserand entre la rue Pernety et la petite rue du Château Ouvrier.
De 10h à 18h

Demain soir, vernissage de l'exposition Mise en scène

Ceux qui suivent l'évolution des cours de L'Oeil de l'Esprit se souviennent peut-être avoir lu que nous avons ajouté cette année à notre activité principale, l'enseignement du Noir & Blanc en argentique, un cours de ''Photoshop appliqué à l'étude de la couleur comme expression artistique''.
Impossible de me rappeler si c'est ma rencontre avec Romain Grimaldi qui m'a décidée à ajouter ce cours à nos activités ou si le projet couvait déjà et que notre rencontre a précipité les évènements, mais les deux sont étroitement liés, c'est sûr et c'est à lui que j'ai confié ce fameux cours de couleur.
C'est donc tout naturellement que j'annonce ici Mise en scène l'exposition collective à laquelle il participe en compagnie de Olivier CANS (photographie, sculpture), Cheyco LEIDMANN (photographie) et Philip PROVILY (photographie).


© Romain Grimaldi

Vernissage demain soir, jeudi 16 septembre, de 18h30 à minuit.
A. et moi serons présents aux alentours de 19h30

Mise en scène
Galerie Box in Paris
6, cité du Midi
75018 Paris

Du 16 au 30 octobre 2010

A l'Est à PiY

Nous avons tous dans notre entourage, du moins je l'espère pour vous, une personne au moins dont la personnalité nous enchante et à laquelle nous ne pouvons penser sans nous dire aussitôt que nous avons bien de la chance de l'avoir rencontrée.
Je voudrais aujourd'hui vous parler d'une ces personnes, rares, précieuses, dont la présence lorsqu'elle se manifeste suffit à illuminer ma journée.
Une fois n'est pas coutume, il ne s'agira pas ici de photographie, enfin pas exactement.

Les 11 et 12 septembre aura lieu à Nogent sur Marnes PiY une rencontre de livres d'auteurs.
Dans le monde formaté où nous vivons, la chose en soi est déjà assez réjouissante il me semble et j'aurais de toutes manières été fort tentée d'y jeter un petit oeil curieux.
Mais la vraie raison pour laquelle A. et moi nous avons depuis longtemps réservé notre samedi après-midi est la possibilité qui nous est ainsi offerte de découvrir enfin A l'Est de Nelly Sabbagh et Tristan Van Spece.



Difficile de vous en dire davantage étant donné que je n'en sais pas plus pour l'instant, mais en attendant, je vous invite vivement à découvrir le monde de mon ami le Gros Monsieur...

A l'Est
Nelly Sabbagh et Tristan Van Spece
50 exemplaires numérotés
Format : boîte métal 13 X 19 cm comprenant 5 posters A3 impression couleur
et 5 photographies originales 8 x 10 cm

Et toujours à propos de livre, je suis heureuse de pouvoir annoncer que le catalogue de l'exposition ''Une Femme Française en Orient'' est désormais disponible à Paris à La Librairie Photographique, lieu que j'apprécie tout particulièrement.

Stage Photo - Initiation à la lumière de studio 2

Voila le nouveau stage organisé par le Collectif L'Oeil de l'Esprit.
Il aura lieu le samedi 27 et dimanche 28 mars et il est le deuxième d'une série de 5 consacrés à l'initiation à la lumière de studio appliquée au portrait.
En noir et blanc, en argentique et en lumière continue !
Il s'agira de petits modules de deux heures pour deux élèves seulement ; nous conservons ainsi l'idée du cours particulier à laquelle je tiens.
Il est évidemment ouvert aux débutants.


© Arnaud Joly

Ce stage est ouvert à tous. Clôture des inscription le 10 mars, il reste quelques places.

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER COMPLET

Farrera - Séminaire International Testimoni i Transmissio - La pensée du jour

" Le contenu ne peut se détacher de la forme ; par forme j'entends une organisation plastique rigoureuse par laquelle, seule, nos conceptions et émotions deviennent concrètes et transmissibles."
Henri Cartier-Bresson

Centre d'Art i Natura de Farrera - Séminaire International Testimoni i Transmissio

Après 4 heures de route et nous être égarés maintes fois dans les Pyrénées, nous arrivons enfin à Farrera, à temps pour le rendez vous du déjeuner et même en avance sur le reste des participants qui, eux, arrivent en minibus de Barcelone.
Autant dire tout de suite que le village de Farrera est absolument perdu au milieu des montagnes, il y a même encore, par endroits, de la neige sur les bas côtés de la route en ce début Juin, mais on chercherait en vain un endroit plus harmonieux que le Centre d'Art i Natura qui nous reçoit jusqu'à la fin de la semaine et on imagine difficilement personnes plus généreuses et rayonnantes que nos hôtes, Cesca et Lluis.



A part ceux d'entre nous qui connaissent déjà et reviennent avec joie, chacun s'émerveille d'avoir été choisi pour passer la semaine dans des conditions aussi luxueuses ; au fond, nous peinons à croire qu'il existe un lieu aussi privilégié et nous étonnons d'en avoir ignoré l'existence jusque là.
Le village est déjà un bijou en lui-même, mais le Centre d'Art i Natura en est, sans conteste, le coeur palpitant.
Ce qui apparait incroyable, à première vue, et ne fera que se confirmer un peu plus chaque jour, c'est cette évidence d'être miraculeusement loin de tout, dans un cadre où la nature règne,et de sentir à quel point ceux qui ont inventé ce lieu sont en lien avec le monde.
C'est facile à voir, je dirais même, ça crève les yeux dès l'entrée, le moindre programme, le moindre document, les livres publiés, les traductions, les oeuvres d'art au mur, tout ici est d'une qualité extrême.
Les présentations faites, chacun monte ses bagages, découvre sa chambre et peut se rafraichir.
En redescendant pour le déjeuner, nous allons découvrir que la maitresse des lieux est elle-même une artiste et sa cuisine un enchantement sans cesse renouvelé.

Vidéo de la vente éphémère Studio***


Pensée du jour

" Ce qui m'influença fortement, c'était la manière dont ils vivaient - un combat.
Ce n'était pas tant ce qu'ils faisaient, mais c'étaient des gens qui croyaient vraiment en ce qu'ils faisaient et recevaient assez peu en retour.
Cela m'impressionnait beaucoup de voir combien ils croyaient en ce qu'ils faisaient."

Robert Franck

Le blog d'Oga Gimeno, ma mère, peintre.

Vernissage de la nouvelle exposition d'Olga Gimeno

Demain soir, vernissage de la nouvelle exposition de mon artiste de mère !
Comme elle a beaucoup de talent, que j'adore ce qu'elle fait, mais que malheureusement je ne pourrai pas être présente parce que je suis moi-même en train de travailler sur les dernières photos d'Egypte, je vous le signale à tous ; si tout le monde finit toujours par dire qu'il y a de la peinture, du dessin, de la gravure, du pastel dans ma photographie, c'est certainement parce que j'ai grandi dans son atelier !


Hommage aux républicains espagnols-2008

CASA DE ESPANA -TOULOUSE
Vernissage de l'exposition le mercredi 3 décembre 2008 à 18h30

exposition du 1 au 16 décembre 2008 inclus
ouvert tous les jours de 14h30 à 18h30

Casa de España - 85 av des minimes / 31200 Toulouse - 05.61.47.08.87

Un peu de légèreté en fin d'année


Hier après-midi, prise de vue pour les cartes de visites des créatrices de bijoux Les Ames Soeurs.

A voir en ce moment !

Ce soir vernissage de l'exposition Athané Blin Tarrière.

Après toutes ces années, je suis heureuse de retrouver Elsa Blin, très en beauté, très dessinée au brou de noix, à l'occasion d'une aussi superbe exposition. Elle présente là, une remarquable série de "sculptures aériennes", de mobiles pourrait on dire, me semble-t-il, sans offense, évoquant ainsi les mobiles de Calder, vus et tant appréciés début Mars à la Fondation Peggy Guggenheim de Venise.
Dans un style très personnel et avec des matériaux qui lui sont propres, pour ce qui me concerne, les "sculptures aériennes" d'Elsa Blin supportent sans rougir le rapprochement avec le travail de l'illustre aîné.
Les acheteurs, d'ailleurs, ne s'y sont pas trompés ce soir et les pastilles rouges fleurissaient comme coquelicots en Provence.

Il fallait également savoir jouer des coudes pour accéder aux beaux bronzes de Jean – Claude Athané.
Chacun voulait voir ces pièces d'assez petites tailles, qui alliaient si bien force, mouvement et féminité, délicatement, franchement, exaltée.
Les études, sanguines ou encres de Chine, achevaient d'emporter les cœurs.

Il serait injuste de conclure sans un mot pour la vaste galerie qui les accueillait et mettait si bien en valeur les œuvres grâce à un éclairage particulièrement soigné d'Eric Pierrot.
A voir pour le plaisir, en ces rudes, ces grises journées pluvieuses.

Exposition du 27 Mars au 19 Avril 2008
Du mercredi au samedi, de 12h à 19h
UNIVER- 6, cité de l'ameublement. 75011 Paris. M° Faidherbe - Chaligny.
Tel : 01 43 67 00 67

Petit tuyau spécial Filles - Invitation

Mon amie Delphine organise une vente très privée de ses ravissants bijoux Dimanche 17 Février de 15h à 18h*.
Ici, rien que du chic, de l'intemporel, couleurs très fines et pierres semi-précieuses.
La plupart sont des pièces uniques.

Colliers ras du cou ou sautoir entre 20 et 30 euros, boucles d'oreilles entre 12 et 15 euros, broches entre 12 et 18 euros.
Qui ne rêverait de dénicher un bijou unique, avec son cachet de créateur, pour un prix aussi doux, alors que la tendance est à l'inflation et à la standardisation ?!
L'occasion de se faire plaisir, de faire plaisir, à prix très doux.
L'occasion aussi de faire d'agréables connaissances...
Si vous venez, nous nous rencontrerons sûrement, car je serai là sans faute dès 15 heures ; pas folle la guèpe !

* Rendez vous au 2, rue Candolle - 75005 Paris - M° Censier Daubenton - Interphone Sangla / Langlays

Le film du stage d'Olga

Aujourd'hui, je m'éclipse de la cuisine quelques minutes pour tester la fonction video de mon nouveau téléphone portable, un Sony Ericsson w610, en filmant les stagiaires de Maman à l'oeuvre. A. le monte rapidement sur le téléphone pour que nous puissions le montrer dès la fin de la journée...<br />

Au résultat, je continue de regretter mon K800 dont j'étais ravie et qu'un individu mal intentionné, mais fort adroit, m'a délesté un après-midi dans le bus. Il ne se passe pas un jour que je ne le maudisse !

Stage d'aquarelle, suite

Arrivée aujourd'hui dans les Pyrénées avec toute ma tribu pour accueillir les stagiaires de Maman.
Il fait un temps splendide. Ma soeur Djouna fait de beaux bouquets pour les chambres.


Bientôt s'échapperont de la cuisine les odeurs d'huile d'olive, d'oignons frits, de caramel et d'épices, les éclats de rire et les bribes de chansons pour le plus grand plaisir de tous...

Séance photos avec la comédienne Agnès Sourdillon

Hier après - midi, retrouvailles avec Agnès Sourdillon pour faire des photos. Nous constatons que nous nous connaissons depuis dix ans...
C'est toujours un moment à part dans ma vie de photographe de travailler avec Agnès. Elle fait partie de ces personnes rares qui se sont trouvées. A la fois aigüe,fragile et d'une sensibilité extème,elle a une grâce émouvante comme peu de femmes que je connais.
Un si beau talent allié à une si parfaite simplicité. J'essaie juste d'être une photographe attentive. Elle est, pour moi, une incarnation du meilleur du théâtre contemporain et la voir me rappelle le plaisir que j'ai eu parfois à être, il y a longtemps maintenant, photographe de théâtre pour la presse.
La belle brassée de fleurs des champs qu'elle m'offre enchante la maison aujourd'hui...


Agnès Sourdillon sera à la Cour d'Honneur du Palais des Papes pour le Festival d'Avignon 2007 dans la pièce de Valère Novarina "L'Acte inconnu" du 7 au 12 Juillet. Relâche le 9.

Séance photo avec Nicolas Stavy

Hier après - midi, entre deux averses, très agréable prise de vues avec le talentueux jeune pianiste Nicolas Stavy, à l'occasion de la sortie, en septembre, de son nouveau CD Chopin.

Ceux qui, comme moi, ont eu la chance de l'entendre aux Bouffes du Nord, se souviennent certainement avec émotion de son interprétation des Nocturnes... Les photos bientôt sur mon site !


Nicolas dans sa 4 L au moment du départ.